Racine.
Accueil.
Introduction.
Synopsis
Lieux.
Presse.
Les Galapiats.
Livre d'or.
Votre photo.
Merci.
Ma rencontre.
Photos.
FAQ.
Historique.
Liens.


Vues du château de Beersel.


Les festivités n’étaient pas très fréquentes dans les châteaux du Moyen Age, mais elles étaient d’autant plus marquantes, surtout s’il s’agissait d’une joyeuse entrée.

Gravure extraite du célèbre ouvrage de J. Leroy. Le grand théâtre profane du duché de Brabant, La Haye, 1730. Doc. P.F. Merckx.

On trouve à Beersel tous les éléments de défense, depuis le pont-levis jusqu’aux canonnières, en passant par les meurtrières et les archères. Photo P.F. Merckx.



La position stratégique de Bruxelles lui a valu une ceinture de donjons et de castels, destinée à assurer la défense du duché de Brabant contre les appétits hennuyers flandriens. Zittert, Gaasbeek, Beersel n’étaient donc pas des demeures de plaisance mais de puissantes forteresses. Le château de Beersel en a, d’ailleurs, retrouvé l’allure depuis qu’ont été restaurées les trois tours altières qui s’effondraient dans les douves.


Lorsque, à la fin du XIIIe siècle, Godefroid de Halbeke se fixa à Beersel, le village dont le nom signifie « demeure des ours » ne comportait qu’une chapelle serrant autour d’elle d’humbles chaumières. L’endroit était montueux et boisé ; quelques fermes fortifiées s’y partageaient les rares pâturages. Godefroid de Halbeke était sénéchal du Brabant ; en cette qualité, il eut des démêlés avec les Bruxellois révoltés en 1306 mais, à l’heure du règlement des comptes, il reçut des bourgeois vaincus la coquette somme de 1.500 livres. Elisabeth de Halbeke, fille du sénéchal du Brabant, épousa Henri de Stalle et lui apporta la seigneurie de Beersel. En 1357, la forteresse fut brûlée par les troupes du comte de Flandre, Louis de Male, en guerre contre la duchesse Jeanne. La paix d’Ath mit fin au conflit et le château fut reconstruit, plus beau et plus redoutable qu’auparavant. Le château dominait une seigneurie s’étendant entre Leeuw-Saint-Pierre et Rhode-Saint-Genèse, et qui, en 1375, fut donnée en dot par Marie de Stalle à Jean de Witthem. Sous les Witthem qui en furent les maîtres jusqu’au XVIIe siècle, le château de Beersel subit plusieurs sièges. Tous ne furent pas victorieux, en dépit de l’épaisseur et de la hauteur des murs, des flanquements des tours et de la largeur des douves.

Par héritage, le château de Beersel passa aux princes d'Arenberg qui l'embellirent en coiffant les trois tours massives d'une élégante toiture. Mais, un siècle plus tard, commença le déclin. En 1818,une éphémère manufacture de coton fut même établie dans les bâtiments qui seront bientôt livrés à la merci des démolisseurs, de la pluie et des ouragans. La restauration de 1935 a rendu vie et beauté au souvenir le plus impressionnant de la féodalité brabançonne. Certains soirs, ses murailles et son chemin de ronde servent de décor aux drames de Shakespeare et d'autres. Et l'on réentend le cliquetis des armes sur les cottes de mailles.


Ce 01 octobre 2003.


© "A la recherche des Galapiats". Gabrielle Lys - 2000 - 2020
Ce site est protégé par le droit d'auteur, tous droits réservés - Toute reproduction et/ou rediffusion de contenu par quelque moyen que ce soit doit faire l'objet d'une autorisation spécifique de son auteure. SABAM n° 00768391789 ©