Racine.
Accueil.
Introduction.
Synopsis
Lieux.
Presse.
Les Galapiats.
Livre d'or.
Votre photo.
Merci.
Ma rencontre.
Photos.
FAQ.
Historique.
Liens.

31 octobre 2003 : le récit de ma rencontre avec les Galapiats


Ma photo préférée ! Moi et les Galapiats.... de g à d : Cow-boy, Lustucru, Patrick, Moi, Marion-des-neiges et Franz. Je suis très ému....

Ils arrivaient à Bruxelles dans la matinée. Ils ne savaient pas comment allait se passer la journée mais ils allaient m'appeler sur mon GSM pour fixer un lieu de rendez-vous.... "Ils"... LES GALAPIATS !!!

La rencontre était prévue de longue date. Lustucru m'avait écrit en septembre "A l'occasion de notre passage à Bruxelles, nous désirons très fort faire ta connaissance." Une rencontre prévue depuis 2 mois pour Lustucru ... mais aurait t'il pu imaginer en écrivant ces mots que le rendez-vous était en réalité beaucoup plus vieux ? vieux de 31 ans exactement car c'est bien aux Galapiats que je pensais durant l'été 1972 lorsque la série était diffusée dans "l'écran des vacances" sur les ondes de la RTBF. A l'époque je caressais le rêve de partir à la recherche du château-sans-nom pour retrouver mes héros dans les bois environnants et partir avec eux en quête de nouvelles aventures.... J'avais 8 ans... il me plaisait de mélanger réalité et fiction... (voir aussi ma visite du château-sans-nom)

Ce 31 octobre 2003, je pris congé et profita de la matinée pour faire des achats. Lorsque la sonnerie de mon portable retenti, c'est toute mon enfance qui me rattrapa : "Allo ? Ici Lustucru. Nous sommes à Bruxelles ! Rendez-vous dans une heure dans le café-restaurant, place Flagey". J'abandonnais sur place mon cadille de supermarché et avec lui mes soucis du quotidien pour m'engouffrer dans ma voiture. Le temps pressait désormais. J'avais la ville à traverser et je n'étais pas prêt de laisser s'évanouir la magie de mes 8 ans pour quelques encombrements de circulation !!

Dans la voiture, la crainte que confronter la magie du passé au réel risquait de détruire de beaux souvenirs surgi dans mon esprit. Je n'y pris guerre attention. On n'abandonne pas un rêve en marche depuis 31 ans lorsque la distance n'est plus que de quelques kilomètres. Le petit garçon âgé de 8 ans ne m'aurait JAMAIS pardonné de rebrousser chemin si près du but. Je savais aussi que j'allais revoir ma première amoureuse : Marion-des-neiges.

Au téléphone, Lustucru m'avait précisé le café-restaurant au coin de la place Flagey mais j'en découvris plusieurs. Instinctivement, je me dirigeais vers celui du bâtiment de la RTBF. En longeant la façade du restaurant, Je tentais d'apercevoir dans la vitre un visage familier lorsque j'aperçu Franz... Mon coeur se mit à battre la chamade lorsque je poussai la porte d'entrée de l'établissement'...

Ils étaient là... Lustucru, Franz, Cow-boy, Patrick et... Marion-des-neiges... Je n'avais pas de photos de Marion-des-neiges. Je ne savais rien de son apparence. La voir fût un soulagement car le petit garçon en moi (et toujours amoureux) ne m'aurait jamais pardonné de lui avoir présenté quelqu'un qui n'était plus elle. Mais c'était bien Marion-des-neiges... Svelte et d'allure jeune avec de long cheveux blond je lui serrai la main en retrouvant dans ses yeux toute l'émotion du feuilleton. Le petit garçon de 8 ans fit la paix avec celui de 39. Marion-des-neiges était toujours Marion-des-neiges....

L'ambiance était à la détente et au naturel et il ne me fallu que quelques minutes pour me sentir à l'aise parmi mes héros.... On parla du site, de l'histoire de ce projet. Ils me partagèrent la magie d'une complicité retrouvée intacte après tant d'années. Ce n'était pas des paroles en l'air. Il y avait du bonheur dans leurs yeux. Ils partagèrent avec moi leurs souvenirs du tournage. Je voulais tout savoir...


"une photo que j'aime tout particulièrement, car c'est l'une des seules, sinon la seule photo, qui traduise la complicité et l'ambiance joyeuse (voire délirante) des Galapiats entre eux pendant le tournage. Cette photo peut permettre de comprendre que 30 ans après, sans s'être revus, nous nous soyions retrouver immédiatement dans les mêmes dispositions d'esprit et d'affection sincère." signé : Frédéric Nery.

Je n'aurai jamais oublié de faire LA photo. La photo d'eux et moi réunis ensemble...... Ils étaient heureux de me faire ce plaisir. La photo ne le cache pas. J'étais très ému. Sans oublier une photo d'elle et moi...


Moi avec Marion-des-neiges.

Les locaux de la télévision et l'attente de la répétition pour l'émission fût l'occasion de parler à chacun d'eux séparément et de faire plus amplement connaissance. Le soir venu, je les quittais le coeur un peu triste. J'avais retrouvé en eux certains traits de leurs personnages respectifs dans le feuilleton. Cow-boy toujours leader du groupe, Marion-des-neiges calme et paisible , Franz attentif aux autres, Patrick plein d'energie.


Répétition pour la soirée de gala des 50 ans de la RTBF: Interview des galapiats. De g à d: Philippe Geluck, Lustucru, Patrick, Marion-des-neiges, Franz, Cow-boy et Jacques Mercier.

En quittant les studios, je fut étonné de découvrir Lustucru qui s'était aventuré jusque dans la rue. Il ne savait plus rentrer. Il avait laissé son laisser-passer à l'intérieur du bâtiment et la police lui interdisait énergiquement l'entrée.. Toujours le même... Lustucru.

Les Galapiats seront toujours les Galapiats....


de gauche à droite et de haut en bas: Bruno dit Cowboy, Marion-des-neiges, Jean-Loup, Biloke, Franz, Patrick, Lustucru.

Bon vent à vous mes héros.



Visiteurs depuis le 6 Janvier 2018


Visiteurs aujourd'hui:

© "A la recherche des Galapiats". Gabrielle Lys - 2000 - 2020
Ce site est protégé par le droit d'auteur, tous droits réservés - Toute reproduction et/ou rediffusion de contenu par quelque moyen que ce soit doit faire l'objet d'une autorisation spécifique de son auteure. SABAM n° 00768391789 ©